Catégories
Nos actualités

L’ouvrière du mois : Sylvie Capelle

L’ouvrière du mois : Sylvie Capelle

« Fière de donner un sens à mon travail ! »

Avec des gestes précis et discrets, Sylvie s’applique à achever le plaquage des poches de vestes qui lui a été confié, avant de les transmettre à sa voisine d’atelier. Puis, d’une voix douce et fluette, elle me confirme ce que j’avais déjà ressenti : « J’ai envie de faire du beau travail et je fais de mon mieux pour cela ».

Et déjà, elle se saisit de la pile suivante, cette fois une cinquantaine de poches de pantalons de travail qu’elle doit préparer. Elle poursuit : « J’aime apprendre ; apprendre de nouvelles techniques, de nouvelles tâches, à travailler de nouveaux tissus. La variété des ouvrages réalisés à l’atelier de confection de L’Ascenseur Confection, avec des petites et moyennes séries, me convient bien pour cela. J’apprends tous les jours ».

Eh oui, quand on a la vocation, on a envie de toujours progresser dans la voie qui est la nôtre.

Pourtant, la vie a parfois éloigné Sylvie de son métier. Après une formation en CAP BEP Couture, Sylvie a enchainé les emplois, animée par l’envie de travailler, quitte à accepter des travaux sans lien direct avec sa passion pour la confection. Qu’importe, la diversité des métiers exercés la nourrit, au propre comme au figuré. Que ce soit en blanchisserie, en manutention dans l’habillement, en restauration, en préparation de commandes ou dans l’industrie, elle en retire toujours quelque chose.

C’est à l’occasion d’un de ces changements d’emploi, qu’elle décide de revenir à sa vocation première : la confection pour l’habillement. Elle le sait, cela va nécessiter des efforts importants car le temps est passé et certains savoir-faire doivent être ravivés.

C’est là, en 2018, que Sylvie rencontre L’Ascenseur Confection et que les deux décident de tenter l’aventure ensemble. S’ensuit une nouvelle période de formation, d’intégration, de ré-apprentissage. Finalement, une totale redécouverte de son métier et de ses outils. Parfois avec des préférences : « Je me sens plus à l’aise sur la double aiguille que sur la piqueuse plate. Bizarre, non ? ».

« Je suis bien à L’Ascenseur Confection. Nous créons et nous confectionnons des vêtements confortables, ergonomiques, beaux, pour le plaisir et le confort des utilisateurs. Cela donne du sens à mon travail et j’en suis fière. Et puis, il y a l’équipe, les collègues. Le travail à L’Ascenseur Confection m’apporte un vrai lien social et cela m’aide à avancer dans ma vie. Je me sens bien. ».

Appliquée et consciencieuse, Sylvie est de ces petites mains sans lesquelles il n’y a pas de grand confectionneur. Vous voulez une confidence : L’Ascenseur Confection adore.


Source : L’Ascenseur Confection pour Origine France Garantie

Crédits photos Marie Dubrulle, LAscenseur Confection

Publié par Laurence Gilot et Mathis Nouvel